Alsace: Les professionnels du tourisme et de l’équitation structurent la filière du cheval

TOURISME Il n'y a pas que le vélo ou la randonnée pédestre pour découvrir les paysages et le patrimoine Alsacien...

Gilles Varela

— 

Le cheval fait partie du patrimoine alsacien. Illustration. Le cheval "Quadrille"  à Lampertheim, Le 06 09 2009
Le cheval fait partie du patrimoine alsacien. Illustration. Le cheval "Quadrille" à Lampertheim, Le 06 09 2009 — G. VARELA / 20 MINUTES

L'Alsace à vélo, à pied mais aussi à cheval. Il n'y a pas que la Camargue et la Normandie et aussi surprenant que cela puisse paraître, la région fait partie des plus attractives de France dans le domaine du tourisme équestre.

Avec plus de 29.000 journées de randonnées effectuées en Alsace par an,  Marc Levy, directeur de l'agence du développement touristique du Bas-Rhin (ADT), souligne l'importance économique de la filière équestre. «La région est une terre de passage et d'itinérance mais il est aussi possible de prendre du temps. C'est aussi un moyen de garder et de faire venir les touristes et d'avoir des nuitées supplémentaires. Le cheval a toujours été présent dans le patrimoine de la région.»

L'Alsace compte près de 20.000 cavaliers licenciés (soit une progression de 123% depuis 2007) dont 4.500 licenciés tourisme équestre. Un résultat qui la place au premier rang des régions françaises devant la Corse et le Limousin. Aussi la filière se structure et un «Observatoire socio-économique du tourisme équestre» vient d'être créé. Un outil qui permettra de disposer de chiffres clairs et mis à jour annuellement.

Une attractivité touristique créatrice d'emplois

Avec 35 centres de tourismes équestres, 38 maréchaux-ferrants, quatre dentistes équins, sept selleries et 37 associations de cavaliers, l'Alsace reste une terre où le cheval a sa place et crée non seulement une attractivité touristique  mais aussi de l'emplois.

Avec 73 gîtes équestres (permettant d'accueillir les cavaliers mais aussi les chevaux), l'Alsace «est presque trop bien pourvue, explique Jean-Louis Siat, président du Comité régional du tourisme équestre (CRTE). C'est pourquoi un label qualité vient d'être mis en place pour une standardisation des équipements selon le classement du gîte.»

Exit aussi les vieilles plaquettes bicolores et peu compréhensibles en A4. Pour son édition 2014/2015 la brochure «Guide pratique du tourisme équestre en Alsace», éditée et financée par l'ADT Bas-Rhin et Haut-Rhin, répertorie en autre les gîtes équestres, les 2.700 km d'itinéraires reconnus ainsi que les sept circuits maintenant présentés en couleur dans un format adapté à la randonnée.