Strasbourg: Sébastien Ogier sauve son Rallye de France dans la dernière spéciale

RALLYE DE FRANCE Après une première journée de course «cauchemardesque», le pilote Volkswagen a retrouvé le sourire en remportant les trois points de la power stage, dimanche...

Floréal Hernandez

— 

Sébastien Ogier au volant de sa Volkswagen Polo au rallye de France, en Alsace, le 4 Octobre 2014
Sébastien Ogier au volant de sa Volkswagen Polo au rallye de France, en Alsace, le 4 Octobre 2014 — FREDERICK FLORIN / AFP

Trois points et c'est tout pour Sébastien Ogier au Rallye de France. Débarqué en Alsace avec l'ambition d'être titré pour la seconde fois champion du monde, le pilote Volkswagen a perdu toutes chances de l'être dès vendredi. Sa première journée de course a été «cauchemardesque» avec un tête-à-queue, des soucis techniques, une pénalité de 4' et la casse d'un amortisseur.

Une pensée pour Jules Bianchi

Dès vendredi midi, Sébastien Ogier ne parlait plus que de la «Forêt de Saverne», la dernière spéciale qui distribuait à son vainqueur trois points. «C'était le seul objectif qu'il nous restait, on a réussi à aller le chercher, s’est réjoui le Gapençais à l'arrivée au Zénith, dimanche, marquant la fin du Rallye de France. C'était long de patienter pendant deux jours pour une spéciale intéressante pour nous.» A la descente de sa voiture, il a aussi eu une pensée pour Jules Bianchi gravement accidenté lors du Grand Prix du Japon. «C'est une petite bonne nouvelle à côté de la mauvaise avec le crash de Jules au Japon. J'espère entendre des choses positives rapidement.»

 

La course sur les routes alsaciennes a été particulièrement mauvaise pour Sébastien Ogier qui a vu son plus sérieux adversaire, Jari-Matti Latvala, l'emporter. Son avance au classement des pilotes a fondu de 50 à 27 points. «Ça se ressert, constate le champion du monde 2013. Après nos soucis du premier jour, on savait qu'on allait perdre la moitié de notre avantage ce week-end.» 

 

Sébastien Ogier a donné rendez-vous au Rallye de Catalogne, du 23 au 26 octobre, pour célébrer son deuxième titre mondial. «On n'a pas pu conclure ce week-end, j'espère qu'on le fera là-bas.»