Haut-Rhin: Des entreprises pourraient quitter l'aéroport de Bâle-Mulhouse

ECONOMIE Selon RTS Info, plusieurs entreprises envisagent de quitter le secteur suisse de l'aéroport binational en raison de la volonté de Paris de faire appliquer la fiscalité française sur la zone suisse de l’EuroAirport à partir de 2015...

Alexia Ighirri

— 

L'aéroport de Bâle-Mulhouse
L'aéroport de Bâle-Mulhouse — SAUTIER PHILIPPE/SIPA

Alors que Paris a annoncé vouloir mettre fin aux règles dérogatoires dans le secteur suisse de l'aéroport Bâle-Mulhouse, situé sur le territoire français, et récupérer les recettes fiscales des entreprises helvètes implantées à l’EuroAirport, et que les négociations entre la Suisse et la France semblent dans l'impasse, plusieurs entreprises envisagent de quitter  l'EuroAirport. C'est du moins ce qu'indique une enquête de la RTS.

Déménager vers la ville de Bâle

Selon le site d'informations, les montants d'impôts à payer pourraient grimper de presque 40% avec le système de taxation français que Paris veut appliquer dès le 1er janvier 2015 aux 64 entreprises installées sur le secteur suisse de l'EuroAirport. «Je suis convaincu que la grande majorité des entreprises de fret vont s’en aller en ville de Bâle et exercer leurs activités depuis là. Ici ne resteront en définitive que les entreprises directement dépendantes de l’aviation», a déclaré à la RTS Jean-Claude Chuat, président des sociétés de fret «IG Cargo EAP» à l'EuroAirport.