Alsace: La Lorraine demande aux Alsaciens de ne pas renoncer à la fusion des deux régions

REFORME TERRITORIALE Alors que les collectivités viennent de relancer le conseil unique d'Alsace, les présidents du conseil régional de Lorraine et des quatre départements de la région ont écrit à leurs homologues...

Alexia Ighirri

— 

L'hémicycle du conseil régional d'Alsace.
L'hémicycle du conseil régional d'Alsace. — G. Varela / 20 Minutes

Alors que les conseils généraux et régional alsaciens viennent d'adopter une délibération commune relançant le projet de conseil unique d'Alsace pour contrer la fusion prévue par le gouvernement, les présidents du conseil régional de Lorraine et des quatre départements de la région ont demandé à leurs homologues alsaciens de ne pas renoncer à la création d'une grande région Alsace-Lorraine. «Nous voulons ensemble vous redire solennellement et amicalement que nous croyons à l'alliance de nos deux régions», ont-ils écrit dans une lettre datée de vendredi, estimant que l'heure n'était «ni à la division, ni à l'éloignement».

La donne a changé

Philippe Richert, le président UMP du conseil régional d'Alsace, s'était pourtant dit prêt, en juin, à s'engager sur la voie d'un mariage avec la Lorraine, malgré ses réticences face à la réforme territoriale élaborée par le gouvernement. Mais la donne a changé avec la nouvelle carte des régions, telle qu'elle a été amendée par les députés et qui prévoit désormais une grande région Alsace/Lorraine/Champagne-Ardenne.