Strasbourg: Le Rallye de France a-t-il une vie après Sébastien Loeb?

RALLYE DE FRANCE A quatre jours du début du Rallye de France, la frénésie liée à l’événement est moins palpable à Strasbourg que lors des quatre précédentes éditions...

Floréal Hernandez

— 

Pour la première fois depuis que le Rallye de France est en Alsace (2010), Sébastien Loeb ne participera pas à l'épreuve. (Archives
Pour la première fois depuis que le Rallye de France est en Alsace (2010), Sébastien Loeb ne participera pas à l'épreuve. (Archives — Varela

La voiture de Dani Sordo était place Kléber, samedi. Des panneaux Decaux annoncent en ville la tenue du Rallye de France, de jeudi à vendredi en Alsace, mais la maison du bâtiment n’a pas été habillée d’une bâche aux couleurs de l'épreuve comme les années précédentes.

«Les gens savent désormais que c’est le premier week-end d’octobre. Les choses évoluent, il n’y a pas besoin de les répéter, estime Dominique Serieys, directeur général de la Fédération française du sport automobile (FFSA). Et la bâche était décriée.» Son coût de 30.000 euros a également incité aux économies.

 

 

«Sébastien Loeb va nous manquer mais...»

L’absence de Sébastien Loeb ôte à la manche alsacienne du WRC une partie de son effervescence. Elle modifie aussi le paysage urbain car les espaces publicitaires n’ont pas été investis par les marques que représente le nonuple champion du monde des rallyes passé à la course sur circuit (WTCC).

«Loeb a été le moteur de l’engagement des collectivités mais le Rallye de France a une vie après lui», estime Jean-Philippe Maurer, conseiller général. «Il va nous manquer, reconnaît Dominique Serieys. Mais on n’en souffrira pas.» D’ailleurs s’il y a un peu moins de spectateurs le long des routes – 400.000 cumulés –, il ne s’en plaindra pas. La sécurité de la course n'en sera que plus facile à gérer.

Organisateurs et collectivités ne doutent pas d’un nouveau succès pour le Rallye de France. «Il n’y a jamais eu autant de participants avec 97 engagés, contre 66 en 2010 lors de la première année», avance Dominique Serieys. «Dont 24 équipages alsaciens, note Philippe Richert, le président de la région Alsace. Le bâtiment de la collectivité sera lundi orné d'une bâche de 45m avec les pilotes régionaux.

Sébastien Ogier peu sympathique?

La médiatisation de l'épreuve est elle aussi assurée avec 16h de direct sur les antennes de Canal+ dont «deux spéciales le dimanche en clair à l’issue du Grand Prix de F1 du Japon», se félicite Dominique Serieys. Auxquelles, il faut ajouter plus de 50h de direct sur France Bleu Alsace. Eclairage supplémentaire dont pourrait bénéficier le Rallye de France: un probable deuxième titre de champion du monde remporté par Sébastien Ogier, comme en 2013.

Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia fêtent leur premier titre de champion du monde des rallyes sur le stand Volkswagen lors du Rallye de France 2013. - G. Varela / 20 Minutes

Fan de rallye, Pascal s’est détourné de la discipline pour le WTCC où court désormais Sébastien Loeb. L’Illkirchois viendra tout de même sur le parc d'assistance du Zénith pour humer l’ambiance de la course mais il lance: «Si Ogier était plus sympathique, il y aurait plus d’engouement autour de l’épreuve.» Un avis que ne semblaient pas partager les Lorrains qui ont assisté aux essais secrets du pilote Volskwagen cette semaine dans les Vosges.

>> A lire aussi: Le rallye de France pourrait quitter l'Alsace