Strasbourg le 04 09 2012. Dans les écoles de la CUS, des agents de la DEE seront en grève lundi. Illustration.
Strasbourg le 04 09 2012. Dans les écoles de la CUS, des agents de la DEE seront en grève lundi. Illustration. — G. VARELA /20 MINUTES

EDUCATION

VIDEO. Strasbourg: Ils sont contre l'externalisation des services d'entretien des écoles

Les services d’accueil, d’entretien et de restauration des écoles seront en grève lundi 29 septembre...

L'intersyndicale de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) dénonce une «privatisation rampante de l’entretien des écoles». Manque de moyens, d'effectifs, dégradation des conditions de travail... La liste des griefs est longue. Aussi les agents de la Direction de l'éducation et de l'enfance (DEE) seront en grève ce lundi 29 septembre à l'appel d'une intersyndicale CGT, CFDT FO.

Une carence d'effectifs

Principale revendication, l'externalisation de l'entretien des écoles. «La CUS veut  remplacer le personnel d’entretien qui est en congé maladie ou absent, par des salariés de sociétés extérieures, des entreprises privées» explique Laurence Siry, représentante de l'intersyndicale. «Il y a une véritable carence d'effectifs depuis des années, une totale désorganisation à tous les niveaux. Les agents sont à bout et le manque d'effectifs a pour conséquence une baisse de qualité d'accueil, d'hygiène et de sécurité pour les enfants. Ils veulent répondre à l'absentéisme par une privatisation».

Plus de remplacements

Et si l'externalisation pose problème, c'est surtout parce qu'elle est révélatrice d'une politique d'austérité qui vise l'emploi selon l'intersyndicale. 50 % seulement des Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) sont remplacés en cas d'absence, ce qui alourdit considérablement la charge des Astem présents. Les agents partant à la retraite ne sont plus systématiquement remplacés et les CDD arrivant à leur terme ne sont plus renouvelés.

«La réforme des rythmes scolaire a accentué le problème, dans le périscolaire, les cantines. Il y des agents qui ne savaient pas deux jours avant la rentrée scolaire où ils allaient travailler. Eux aussi ont des enfants et doivent s'organiser. Nous voulons une vraie concertation autour de l'absentéisme, sur les vraies causes pour trouver une solution», ajoute Laurence Siry.

Une manifestation est organisée lundi dès 9h devant la direction de l'éducation et de l'enfance. Le cortège se rendra ensuite devant le centre administratif vers 10h.