Pour un TGV Rhin-Rhône nommé Désir

TRANSPORTS Dans un courrier adressé lundi au ministre des Transports Dominique Perben et rendu public hier, le maire PS de Mulhouse (Haut-Rhin), Jean-Marie Bockel, se préoccupe de l'avenir du projet TGV Rhin-Rhône. Cosigné par Jean-Pierre Chevè­nement, maire MR...

©2006 20 minutes

— 

Dans un courrier adressé lundi au ministre des Transports Dominique Perben et rendu public hier, le maire PS de Mulhouse (Haut-Rhin), Jean-Marie Bockel, se préoccupe de l'avenir du projet TGV Rhin-Rhône. Cosigné par Jean-Pierre Chevè­nement, maire MRC de Belfort et président d'honneur de l'association Trans-Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée, le texte rappelle au ministre sa déclaration du 3 juillet 2006, lors du lancement des travaux de la première phase de la branche Est qui doit s'achever en 2011 : « Vous aviez souligné, à juste titre, que ce projet constituait bien un projet d'ensemble, comportant trois branches. Or, aujourd'hui, force est de constater qu'à l'exception du TGV Rhin-Rhône, tous les projets TGV français ont été mis à l'étude [...] en vue d'une réalisation complète. »Pour Jean-Marie Bockel, joint hier par 20 Minutes, ce courrier est « une piqûre de rappel, en période préélectorale, pour s'assurer que les étapes sont effectivement enclenchées pour ce projet de très longue haleine ».

L. M.