Strasbourg: La sécurité au tournant du Rallye de France

RALLYE Pour assurer la sécurité du public et des concurrents, le Rallye de France-Alsace couru du 2 au 5 octobre mobilise plus de 5.000 personnes…

Floréal Hernandez

— 

Des forces de l'ordre escortent Sébastien Ogier dans Strasbourg lors du Rallye de France 2014.
Des forces de l'ordre escortent Sébastien Ogier dans Strasbourg lors du Rallye de France 2014. — G. Varela / 20 Minutes

Sur les bancs de l’ENA à Strasbourg, on a révisé la géographie bas-rhinoise mètre par mètre, ce mercredi. L’équipe d’organisation du Rallye de France-Alsace 2014 et les services de l’Etat - préfecture, gendarmerie, police et direction départementale des territoires - ont traité «point par point les conditions de sécurité du départ à l’arrivée chaque spéciale du Bas-Rhin», détaille David Serieys, directeur délégué de l’épreuve française WRC. Mardi, c’étaient les spéciales haut-rhinoises et vosgiennes qui étaient au programme. «C’est une répétition à blanc», image David Serieys.

La gendarmerie sécurise 90% du tracé

Durant les quatre jours du Rallye de France, les services de l’Etat vont être mobilisés à grande échelle. «Mille quatre cents gendarmes sont mobilisés pour assurer l’ensemble des missions (sécurité du public, fluidité des axes pour arriver et repartir, gérer les problèmes d’ordre public et de stationnement, réouverture des axes routiers dans un délai de 30 minutes), annonce le général Thierry Thomas, commandant de la région Alsace. La gendarmerie a un rôle essentiel sur le rallye, elle sécurise 90 % du tracé des spéciales.»

Les forces de police sont, elles, réquisitionnées pour les spéciales de Strasbourg, Mulhouse et l’assistance à Colmar. Ce qui équivaut à 600 «jours fonctionnaires» de travail, le temps du rallye. Deux cent quatre-vingt-cinq pompiers et 497 secouristes de la Croix-Rouge sont mobilisés. A cela, il faut ajouter plus de 1.100 personnes de l’organisation du Rallye de France et près de 1.000 bénévoles en lien avec les communes sur les spéciales. Sur la plus longue spéciale de l’épreuve, Vosges-Pays d’Ormont (34 km), 200 bénévoles sont mis à contribution.

Annulation d'une spéciale en 2012

Le sous-préfet, Jean-François Colombet, insiste: «Je lance un appel au public, faites nous confiance sur les zones qui vous sont réservées, vous serez en sécurité. N'allez pas ailleurs.» Si tel était le cas, la spéciale pourrait être annulée comme celle de Klevener en 2012 où trop de spectateurs étaient massées dans des zones interdites.

Quatre-vingt-dix-sept pilotes se sont inscrits pour le Rallye de France-Alsace 2014. «La liste est partie à la FIA [fédération internationale de l’automobile] et l’officialisation des inscriptions est donnée ce jeudi», explique Dominique Serieys, directeur général de la fédération française du sport automobile (FFSA). L’an passé, 88 équipages avaient passé le «cut» de la FIA, 82 s'étaient présentés sur la ligne de départ.