A Kehl, la nuit ne fait pas recette

COMMERCES En théorie, les commerçants du Bade-Wurtemberg peuvent depuis hier ouvrir 24 heures sur 24. Mais à Kehl pas question de changer les habitudes

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

En théorie, les commerçants du Bade-Wurtemberg peuvent depuis hier ouvrir leurs enseignes 24 heures sur 24, sauf le dimanche. Mais en pratique, à proximité de la frontière, seuls quelques supermarchés de l'Ortenau ont prévu de fermer leurs portes à 22 h, et encore, uniquement le samedi. Dans la ville de Kehl même, pas question de changer d'un poil les habitudes. « Les commerçants du centre se sont mis d'accord pour conserver les mêmes horaires d'ouverture qu'avant, à savoir jusqu'à 18 h 30 en semaine et 18 h le samedi, explique Frank Riebel, président de l'association locale des commerçants. La plupart ne peuvent pas se permettre d'ouvrir plus longtemps, cela coûterait trop cher en termes de personnel. »Côté strasbourgeois, la mesure n'inquiète pas les professionnels, qui ne croient pas non plus à une application du texte. « Le pouvoir d'achat des clients n'est pas extensible à l'infini, souligne Pierre Bardet, président de l'association de commerçants Les vitrines de Strasbourg. D'expérience, je sais que les ouvertures en nocturne fonctionnent mal, sauf à prévoir une vaste opération d'animations autour. » Si l'initiative allemande ne devrait donc pas avoir d'impact sur le mode de consommation des Strasbourgeois, Pierre Bardet semble quand même envier la souplesse dont bénéficient ses collègues d'outre-Rhin. « Le droit local - qui réglemente les ouvertures de magasins - vient d'Allemagne, mais nous sommes restés plus conservateurs. Il faudrait le dépoussiérer. »

J. B. et S. K.