Strasbourg: Les collégiens de Galilée ont enfin une rentrée

EDUCATION Les collégiens de l’école Galilée de Lingolsheim, fermée pour des fissures, ont fait leur rentrée au lycée Louis Couffignal...

Gilles Varela
— 
Strasbourg le 08 septembre 2014-Les parents ont pu visiter les classes.
Strasbourg le 08 septembre 2014-Les parents ont pu visiter les classes. — Gilles Varela

Les collégiens dans un couffin? Pas vraiment si l’on en croit les parents d’élèves du collège Galilée, venus accompagner leur enfant au lycée Louis Couffignal, à Strasbourg. Une rentrée décalée ce lundi matin pour les classes de sixième dont le collège à Lingolsheim est resté portes closes, à la suite de fissures constatées sur la structure. «La semaine a été compliquée. Ce n’est pas évident quand les deux parents travaillent. Il a fallu s’arranger avec les grands-parents, les amis. Nous n’avons pas eu beaucoup d’informations. Il devait y avoir une réunion vendredi mais finalement les infos ne sont passées que par Internet. On a été des électrons libres toute la semaine», soupire Christophe, papa de Clara.

Strasbourg le 8 septembre 2014-Rentree des classes au Lycée Louis Coffignal pour les élèves du collège Galilee a Lingolsheim ferme pour fissures - Gilles Varela

«Cela reste un vrai problème. Nos enfants vont se retrouver avec des grands de 19 ans voire 20 ans. Tout me dérange. Nous avons appris bien trop tard que le collège Galilée serait fermé. Cela a été un choc. Nous nous sommes arrangés entre parents toute cette semaine, mais pour les enfants cela a généré des angoisses supplémentaires. Une rentrée en sixième c’est important. Ils avaient visité trois fois le collège cet hiver. Et là ils se retrouvent dans des classes modulaires», confie Monica, maman de Charlotte.
 

Strasbourg le 8 septembre 2014-Rentree des classes au Lycée Louis Coffignal pour les élèves du collège Galilee a Lingolsheim ferme pour fissures - Gilles Varela

 

Les premiers bâtiments longent l’allée principale de la cour. Bernard Fischer, proviseur de Couffignal est serein: «D’autres vont être installés. Il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. Les choses vont se mettre en place normalement. Je comprends l’inquiétude des parents, mais cela se passe très bien. Il n’y a aura pas de cloisonnement entre les enfants et les collégiens auront leurs espaces».

Strasbourg le 8 septembre 2014-Lycée Couffingnal. Les six classes modulaires - Gilles Varela

 

Des journées de douze heures.

Mais ce matin, une des préoccupations principales des parents était l’acheminement des enfants. Si une navette gratuite a bien été organisée au départ de Lingolsheim à 7h30, la fréquence et le temps de parcours pose souci. Seuls deux horaires sont proposés pour le retour, 16h30 et 18h30. «Cela va faire des journées de douze heures. Ça va être difficile pour les devoirs après ça. Et je ne parle pas des activités sportives et périscolaires qu’il faut organiser. Tout cela va dépendre aussi des emplois du temps», explique Nathalie, maman de Thomas. Je viens de Holtzheim. Ma fille doit se lever à 6h15 et ne sera pas à la maison avant au moins 19h renchérit Laurent, papa de Lisa.

Pour cette rentrée pas comme les autres, les parents ont apprécié une visite improvisée des locaux accompagnés pour l’occasion par l’inspectrice d’académie Michèle Weltzer, du principal de Galilée Catherine Morel et du proviseur de Couffignal Bernard Fischer.

Strasbourg le 8 septembre 2014-Rentree des classes au Lycée Louis Coffignal pour les élèves du collège Galilee a Lingolsheim ferme pour fissures - Gilles Varela

Une visite qui a rassuré une bonne partie d’entre eux. Mais nombreux sont les parents qui espèrent une autre solution, comme Monica: «Les travaux vont durer bien plus d’un an. Ce que nous voulons c’est avoir ces mêmes classes modulaires mais à Lingolsheim».