Strasbourg: Le préfet du Haut-Rhin a saisi le tribunal administratif

ÉDUCATION Le préfet du Haut-Rhin a saisi le juge des référés du tribunal administratif de Strasbourg suite à la décision du maire de Heiteren de fermer l’école de la commune mercredi matin…

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 04 09 2012. Rentrée des classes. Illustrations
Strasbourg le 04 09 2012. Rentrée des classes. Illustrations — G. VARELA /20 MINUTES

Le préfet du Haut-Rhin considère que la décision du maire de Heiteren de fermer et cadenasser l’école de la commune mercredi matin est illégale. Il a donc saisi le juge des référés du tribunal administratif de Strasbourg afin que le juge suspende la décision du maire, et lui enjoigne d’ouvrir l’école les mercredis matin à compter du 10 septembre, sous peine d’astreinte, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Le préfet souhaite que « le maire retrouve un comportement républicain, applique les lois de la République et respecte le principe d’accès à l’instruction »

Rappelons que le maire du village s’oppose à la réforme des rythmes scolaires. Soutenu par les parents d’élèves qui avaient en juin exprimé leur désaccord face à la réforme (97 % d’entre eux).

Le soutient d'autres élus

Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes devant l’école pour soutenir l’action du maire en début de matinée. D’autres élus, dont le député UMP Eric Straumann, sont venus soutenir le maire. Une banderole «Touche pas à mon mercredi» avait été accrochée devant l’établissement. Le maire a voulu symboliquement, en ce premier mercredi de classe, marqué le coup mais la commune appliquera la réforme, dès mercredi prochain, rapporte les Dernières Nouvelles d’Alsace.