Strasbourg: Les «gilets jaunes» passent à l'action

EDUCATION Trois quarts des écoliers à Dieffenbach-lès-Wœrth dans le Bas-Rhin ne sont pas venus en classe aujourd’hui, suivant l’appel au boycott de l’école le mercredi lancé par le collectif des "gilets jaunes" toujours opposé à la réforme sur les rythmes scolaires…

G.V.

— 

Strasbourg le 0309 2012. Classe dans une école primaire primaire.
Strasbourg le 0309 2012. Classe dans une école primaire primaire. — G. VARELA \20 MINUTES

 

Lancé en 2013, via une page Facebook (non aux réformes scolaires), le collectif de parents d’élèves dénommé maintenant «les gilets jaunes» mènent régulièrement des opérations pour manifester leur opposition à la réforme sur les rythmes scolaires. L’appel national du mouvement a bien été suivi par les parents d’élèves à Dieffenbach-lès-Wœrth dans le Bas-Rhin. Les parents ont majoritairement refusé d’envoyer leurs enfants: sur l’ensemble du regroupement pédagogique des communes de Dieffenbach-lès-Wœrth, Preuschdorf et Oberdorf Spachbach, les trois quarts des écoliers étaient absents, selon les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Des affiches aux grilles des écoles

D'autre part, mardi matin à Muttersholtz, jour de rentrée, des membres du collectif avaient accroché des affiches aux grilles des écoles maternelle et élémentaire, et appeler au boycott d’un mercredi par mois jusqu’à la fin de l’année (aujourd’hui, les 1er octobre, 12 novembre et 3 décembre), rapporte les DNA.