Strasbourg: Agriculteurs, artisans et commerçants alsaciens s'opposent à la réforme territoriale

COMMERCE Ils se prononcent contre la fusion de la région avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne. Et prônent une Alsace forte et tournée vers le Rhin supérieur…  

Floréal Hernandez
— 
Strasbourg, le 1er septembre 2014 - En Alsace, la chambre d'agriculture, la chambre de commerce et d'industrie et la chambre des métiers, se prononcent contre la réforme territoriale et la fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne.
Strasbourg, le 1er septembre 2014 - En Alsace, la chambre d'agriculture, la chambre de commerce et d'industrie et la chambre des métiers, se prononcent contre la réforme territoriale et la fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne. — Floreal Hernandez

L’Alsace s’exclame par le biais de ses chambres de commerce et d’industrie (CCI), d’agriculture et des métiers contre la réforme territoriale. Un badge contre la fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne symbolise ce refus avec un logo «attention», utilisant la forme de l’Alsace pour former le point d’exclamation. Un mot d’ordre: «L’Alsace, ma région».

Des liens avec l'Allemagne et la Suisse

«L’important est plutôt d’avoir une région forte qu’une région grande», lance Bernard Stalter, président de la chambre des métiers d’Alsace. Avec ses homologues de la chambre d’agriculture et de la CCI, ils s’interrogent sur «les compétences et les moyens donnés à cette future grande région».

Les trois chambres consulaires soulignent le peu de liens tissés avec le monde économique de Champagne et mettent en exergue tous ceux qui existent avec l’Allemagne ou la Suisse. Plutôt que de se tourner vers l’Ouest, elles incitent au développement transfrontalier.