Les Vosges en pleine crise de neige

TOURISME Sur les cimes des Vosges, le constat est amer : une vingtaine de jours d'ouverture au Champ du Feu, contre une centaine la saison dernière

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Au Champ du Feu, la pluie et le vent ont fini par avoir raison de la fine couche de neige qui le recouvrait encore. « Pour nous, la saison est foutue », déclarait hier soir la mort dans l'âme Luc Kramarz, directeur d'exploitation de La Serva, l'une des stations du massif. Sur les cimes des Vosges, le constat est amer : une vingtaine de jours d'ouverture au Champ du Feu, contre une centaine durant l'exceptionnelle saison dernière. Seules les années 1956 et 1989 avaient été aussi mauvaises pour le domaine, qui emploie normalement une centaine de saisonniers. Pour Luc Kramarz, cela démontre la nécessité d'installer des canons à neige pour faire face aux caprices des cieux. Un projet qui devrait aboutir d'ici trois à cinq ans selon le rythme des études préalables. En attendant, des travaux de modernisation des téléskis et d'allongement des pistes vont être entamés pour rendre plus attractive la station dès l'année prochaine. A la Bresse-Hohneck, le plus important domaine skiable du massif Vosgien, on n'est à peine mieux loti. Hier, on comptait à peine dix à vingt centimètres de neige sur les pistes avec des conditions météos déplorables. Du coup, les skieurs étaient peu nombreux alors que les vacances de février sont d'habitude une période de rush. Le chiffre d'affaires, bien sûr, a fondu : moins de trois millions d'euros pour l'instant, contre huit engrangés en 2006.

Ludovic Meignin