Grève bien suivie dans la fonction publique

MANIFESTATION Environ mille cinq cents fonctionnaires ont défilé hier matin à Strasbourg. Un mouvement national et intersyndical qui avait pour principale revendication la revalorisation des salaires : « Depuis 2000, nous perdons chaque année 1 % de notre pouvoir ...

©2006 20 minutes

— 

Environ mille cinq cents fonctionnaires ont défilé hier matin à Strasbourg. Un mouvement national et intersyndical qui avait pour principale revendication la revalorisation des salaires : « Depuis 2000, nous perdons chaque année 1 % de notre pouvoir d'achat », indique Bernard Marx, secrétaire général départemental de la CFDT.

Dans le cortège, des agents de la santé publique dénonçaient aussi les restrictions budgétaires. Et dans l'Education nationale, la réforme d'un décret de 1950 relatif aux obligations de service des enseignants du second degré entraînera, selon eux, une baisse significative de leur salaire. Fustigée également, la nouvelle carte scolaire qui prévoit la suppression de 255 emplois à temps plein dans l'académie.

Côté chiffres, le taux de grévistes à l'Education nationale était estimé hier par la CGT à 40 % dans le Bas-Rhin. La CUS évaluait pour sa part à 25 % la proportion d'agents ayant cessé le travail au service éducation, qui était le plus touché avec deux fois plus de grévistes que la moyenne tous services confondus.

L. M.