Un décès qui interroge à l'hôpital de Colmar

SANTE Les enfants de Fabienne Seiller veulent comprendre. Ils viennent de porter plainte contre X pour homicide involontaire après la mort de cette femme de 57 ans à l'hôpital Pasteur de Colmar.

©2006 20 minutes

— 

Les enfants de Fabienne Seiller veulent comprendre. Ils viennent de porter plainte contre X pour homicide involontaire après la mort de cette femme de 57 ans à l'hôpital Pasteur de Colmar.

Le 26 décembre dernier, à 11 h 25, elle se rend aux urgences en se plaignant de douleurs à la cage thoracique. « Elle subit un électrocardiogramme à 11 h 40 », explique Michaël Wacquez, avocat de la famille. Mais ce n'est qu'à 13 h 30 qu'un médecin, qui vient de prendre son service, constate que « l'analyse n'est pas bonne », explique le juriste. Les soignants prennent en charge la patiente, mais il est trop tard : elle tombe dans le coma et meurt une heure plus tard malgré des tentatives de réanimation.

Comment expliquer ce délai de deux heures entre l'électrocardiogramme, manifestement alarmant, et les premiers soins effectués ? « Outre l'enquête judiciaire, une enquête interne est en cours pour en savoir plus », commentait hier la direction de l'hôpital, en soulignant que rien n'indiquait à ce stade qu'une faute ait été commise par le personnel.

J. B.