Mic-mac chez les régionalistes

POLITIQUE Rien ne va plus à Alsace d'abord. Dans un communiqué publié vendredi, Robert Spieler, fondateur du mouvement régionaliste, dénonce « une tentative de putsch de la part d'une minorité non représentative » au sein du parti. Selon cet ancien député du F...

©2006 20 minutes

— 

Rien ne va plus à Alsace d'abord. Dans un communiqué publié vendredi, Robert Spieler, fondateur du mouvement régionaliste, dénonce « une tentative de putsch de la part d'une minorité non représentative » au sein du parti. Selon cet ancien député du Front national, un conseil d'administration « statutairement illégitime » aurait récemment porté Jacques Cordonnier à la tête de la formation. Ce dernier rétorque que l'assemblée générale ayant désigné le nouveau conseil d'administration s'est « réunie dans les règles » et rappelle que Robert Spieler a démissionné de la présidence du parti il y a un an. Le congrès d'Alsace d'abord, prévu le 17 mars, risque donc d'être animé : « Je me retrouve dans l'obligation de reprendre les choses en main », déclare le père spirituel du mouvement, qui revendique six cents adhérents dans la région.

J. B.