La seconde phase des travaux du TGV-Est bien partie

©2006 20 minutes

— 

Mettre sur les rails la 2e phase des travaux du TGV-Est. C'est l'objectif du protocole signé hier par le ministère des transports, Réseau Ferré de France et diverses collectivités, dont Strasbourg. D'un montant de 96 millions d'euros, il vise à financer les travaux préalables – études de faisabilité, acquisitions foncières, etc. – au prolongement de la ligne à grande vitesse entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim. « Il va permettre à l'équipe qui s'est occupée de la première phase des travaux du TGV-Est de continuer sa mission, explique Fabienne Keller, maire (UMP). Afin de gagner du temps, il était important qu'il n'y ait pas d'interruption. » Parallèlement, la Ville a demandé aux autorités allemandes de bâtir « dans les meilleurs délais » le pont ferroviaire à deux voies qui la reliera à Kehl. Celui-ci s'inscrit, entre autres, dans le cadre de la future Magistrale, ligne à grande vitesse qui ralliera Paris, Bratislava et Budapest.

P. W.