Toupane fait dans le détail

Floréal Hernandez

— 

Axel Toupane estime qu'il reste " sept mini-finales " à disputer en Pro A.
Axel Toupane estime qu'il reste " sept mini-finales " à disputer en Pro A. — G. Varela / 20 Minutes

Dos au panier sur la ligne des lancers francs, Axel Toupane enchaîne les demi-tours sur lui-même sous l'œil de Nebojsa Bogavac, en charge de la préparation individuelle à la SIG, à l'issue de l'entraînement. Le but de l'exercice : « se retrouver face au panier plus vite », explique l'arrière de 21 ans, avec les pieds bien placés pour « attaquer plus vite » si l'opportunité se présente. Une répétition minutieuse qui n'est pas encore acquise.

Les bienfaits de l'Euroligue


Les détails de son jeu, Axel Toupane les peaufine au quotidien. Il les corrige en regardant ses matchs et en discutant avec son coach Vincent Collet. Il en a assimilé beaucoup cette saison grâce à la campagne européenne (Euroligue puis Eurocoupe) de la SIG. « J'ai progressé dans tous les secteurs du jeu. Dribble, passe, shoot, défense, reconnaissance des situations, énumère l'arrière. Mais il y a encore des améliorations à apporter pour obtenir le jeu complet que je veux avoir. » Le travail porte ses fruits en Pro A (6, 9 points, 2, 4 rebonds) et la SIG compte en tirer profit en cette fin de saison. « Nous n'affrontons presque que des adversaires directs, ce sera à chaque fois une mini-finale », prévient Axel Toupane. La première, ce mardi, à Pau.

■ Réinscrit à la draft

En 2013, Axel Toupane s'était inscrit à la draft NBA pour se faire connaître, avant d'ôter son nom. « Eligible » cette année, l'arrière né à Mulhouse pense « avoir ses chances d'être drafté ».