Une candidature pour peser dans l'agglomération

Alexia Ighirri

— 

La tête de liste, Matthieu Lefftz.
La tête de liste, Matthieu Lefftz. — G. Varela / 20 Minutes

Faire entendre la voix des 5 500 habitants de Fegersheim-Ohnheim dans la communauté urbaine de Strasbourg (CUS). C'est la volonté de Matthieu Lefftz, candidat de la liste (sans étiquette) « Fegersheim-Ohnheim, décidons de notre avenir ». Cela se traduit, par exemple, par son opposition à la Zac de Fegersheim. « Pourquoi ne pas parsemer des petites zones d'activités dans la CUS plutôt qu'une grande zone logistique qui va entraîner de nombreux déplacements ? Nous avons déjà des problèmes de trafic », plaide-t-il.

Un porte-parole


Son naturel et son militantisme l'ont propulsé, un peu malgré lui, comme porte-parole des petites communes face aux décisions de la CUS. « Ce serait présomptueux de ma part de dire ça, note la tête de liste. Les futurs candidats sont un peu remontés : j'ai rencontré ceux de Reichstett, Plobsheim ou Eschau et on veut tous plus de poids pour nos villages. » Professeur d'EPS et ancien rugbyman, il ne veut néanmoins pas foncer tête baissée dans la mêlée : « Je collaborerai avec la CUS, on en a besoin. » Matthieu Lefftz n'oriente cependant pas sa campagne qu'autour de ça : il propose, entre autres, de rattraper le retard du village en termes d'équipements sportifs et culturels et promet de ne pas augmenter les impôts communaux.

■ Deux autres listes

Sylvie Reeb et Thierry Schaal sont aussi candidats (sans étiquette) à Fegersheim-Ohnheim. Le maire sortant, René Lacogne, ne se représente pas.