De la valorisation énergétique au Rohrschollen

— 
A l'usine d'incinération du Rohrschollen, on travaille aussi à réutiliser l'énergie dégagée par les déchets.
A l'usine d'incinération du Rohrschollen, on travaille aussi à réutiliser l'énergie dégagée par les déchets. — G. Varela / 20 Minutes

L'énergie vient aussi de nos déchets. L'usine d'incinération du Rohrschollen en a quasiment fait sa spécialité et devient un véritable centre de valorisation énergétique. En résumé, les déchets libèrent de l'énergie en brûlant, transformée en vapeur. C'est elle qui est réutilisée de différentes manières. Une partie pour le fonctionnement de l'usine d'incinération, une autre pour le process ou le chauffage de locaux de trois industries voisines. L'usine utilise aussi l'énergie mécanique de cette vapeur pour produire de l'électricité. Depuis la fin 2013, elle sert au réseau de chauffage urbain qui, via Cus Habitat et la chaufferie de Strasbourg Energie, alimente l'équivalent de 17 000 logements. L'usine devrait franchir un nouveau palier en 2015 avec un projet d'unité de méthanisation pour valoriser avant de les brûler la partie organique des déchets (épluchures, etc.) qui ne produisent pas d'énergie en tant que tel. « On les laisse se dégrader sans oxygène, ce qui provoque la fabrication de biogaz, détaille Christophe Guebhart, responsable du département traitement-valorisation des déchets à la CUS. On va le récupérer, l'épurer et en faire du biométhane. On l'injectera dans le réseau de gaz naturel pour alimenter les chaudières, les gazinières, etc. ».