Un regard neuf sur le musée

Gilles Varela

— 

Les réflexions et les propositions sont exposées jusqu'au 20 mars.
Les réflexions et les propositions sont exposées jusqu'au 20 mars. — G. Varela / 20 Minutes

Comment faire revenir le public strasbourgeois au Musée alsacien ? C'est la question à laquelle les étudiants du DSSA In situ Lab, du lycée Le Corbusier d'Illkirch, ont été invités à répondre. Malgré les 62 300 visiteurs annuel, « les Strasbourgeois, souvent venus avec leur école, ne reviennent que lorsqu'ils sont adultes où pour le faire découvrir à leur famille. Ce n'est pas un lieu qui est fréquenté, mais un lieu qui est visité. Le regard frais, sans conformisme et les remises en questions des étudiants en design ont été très enrichissants pour nous », explique la conservatrice Elisabeth Shimells.

Des outils « brise-glace »


Le musée, d'une superficie de 1 600 m2, veut redevenir un acteur de la culture régionale. Après une enquête auprès du personnel, des visiteurs et des Strasbourgeois, les étudiants ont élaboré des outils « brise-glace », comme la boite à émotion où les visiteurs étaient invités à mettre un jeton de couleur pour connaître leur ressenti. La signalétique, les sens de circulations, les méthodes d'évaluations, l'interconnectivité, sont autant de pistes à suivre pour la conservatrice. « Même si certaines propositions restent utopiques », note-t-elle.

■ Fil rouge

Le design sera le fil rouge de 2014 au Musée alsacien. Des designers viendront donner un nouveau souffle aux collections avec une nouvelle exposition à partir du 15 mai, « Réminiscences ».