Richert n'aurait pas dû annuler

©2006 20 minutes

— 

Le conseil général du Bas-Rhin doit verser 1 000 euros à l'association franco-iranienne d'Alsace pour avoir annulé une exposition du peintre Kazem Rezvaniane, qui devait se tenir en mars à l'Hôtel du département. Le tribunal administratif de Strasbourg a estimé que « rien n'établissait que l'exposition puisse entraîner des troubles à l'ordre public », un motif d'annulation invoqué par Philippe Richert, président (UMP) du conseil général.