« J'étais attendue dans cette compétition »

Propos recueillis par Alexia Ighirri

— 

La Strasbourgeoise Sashina Vignes.
La Strasbourgeoise Sashina Vignes. — Badminton Photo

Il n'y avait pas meilleur scénario. Pour sa première participation, Sashina Vignes, 25 ans, de l'ASPTT Strasbourg, est devenue championne de France dimanche à Cholet, en battant la tenante du titre Delphine Lansac (21-12; 21-14). Une belle récompense pour la Strasbourgeoise d'adoption (dix ans qu'elle vit dans la capitale alsacienne) qui, née en Malaisie et naturalisée française en septembre dernier, n'avait jamais pu participer à cette compétition avant. Ce week-end, elle s'est montrée à la hauteur de son statut de n°1 Française, acquis dès sa naturalisation.

C'est un parcours rêvé pour vos premiers championnats de France…

Oui, ce sont de beaux premiers championnats ! Avec tout ce que j'ai dû traverser, j'en avais rêvé et j'ai enfin pu les faire. Je les imaginais ainsi parce que j'y suis venue chercher l'or, et que je l'ai eu. Parfois quand on pense trop à ça, on risque de passer à côté, j'ai donc fait attention à rester concentrée.

Comment les avez-vous vécus ? Avec plus de pression, d'attente ?

J'avais un peu d'excitation et le trac : j'étais attendue dans la compétition pour mon histoire et pour mon statut de favorite. Je devais assurer. Je crois que mes adversaires avaient envie de jouer contre moi et elles allaient tout donner, elles n'avaient rien à perdre. J'ai senti la pression sur mes épaules.

Quelle est la prochaine étape ?

Dans deux semaines, je joue les championnats d'Europe en équipe à Bâle. C'est ma première sélection, je l'attends avec impatience… C'est un grand moment pour moi !

■ Duo avec sa sœur

A l'occasion de cette compétition, Sashina s'était aussi engagée en double avec sa sœur cadette Teshana. La paire Vignes quitte Cholet avec une médaille de bronze après avoir chuté en demi-finale.