Handicap: la ville sur la bonne voie

HANDICAP La nouvelle loi sur l'accessibilité entre en vigueur dans un an...

Alexia Ighirri
— 

Strasbourg se prépare à être totalement accessible aux personnes handicapées*. A l'instar d'autres villes, elle ne pourra pas l'être à 100 %, comme le stipule la loi d'accessibilité aux établissements publics pour son entrée en vigueur dans un an.

Après avoir établi un diagnostic sur 326 bâtiments de la ville et 33 de la communauté urbaine de Strasbourg, la collectivité sait qu'un certain nombre d'établissements anciens vont poser problème. Les 117 écoles, en revanche, seront toutes accessibles en 2015. « Le chantier est lourd. Mais à Strasbourg, sur le logement, le transport et la voirie, tout est sur les rails pour être aux normes », constate Marie-Dominique Dreyssé, adjointe en charge du handicap. « C'est un budget énorme et un délai très court pour une accessibilité totale, reconnaît Jean-Pierre Ringler de la Coordination handicap autonome. Le point positif ce sont les transports. On rencontre plus de problèmes avec les bâtiments recevant du public. Le centre administratif par exemple ne sera pas prêt en 2015. En fait, le diagnostic est fait mais les travaux ne sont pas tous commencés. »

 

 

« Vers la perfection »

 

 

Côté transports justement, « la loi va nous permettre d'aller vers la perfection », assure l'élue. Aujourd'hui, il n'y a quasiment plus de problème pour un handicapé moteur. Le réseau de tram est accessible à 100 %, 6 lignes de bus sur 20 le sont totalement aussi et 80 % des arrêts sont conformes à la loi.Dans son dernier baromètre, l'association des paralysés de France plaçait Strasbourg 61e, saluant la politique locale volontariste mais sanctionnant l'accessibilité aux équipements. Les commerçants, restaurants et hôtels y sont sensibilisés par la Chambre de commerce et d'industrie, qui a mené une estimation du matériel à installer pour assurer l'accès des personnes handicapées : les rampes coûteraient entre 150 et 500 €, une « bande d'éveil » pour signaler la présence d'escaliers entre 10 et 30 €.

■ Parcours spécifique

Sur le modèle de la Magistrale piétonne, la ville travaille sur un parcours sécurisé dédié aux non-voyants, leur permettant de marcher plus vite sans obstacles.