Dotation en baisse, grogne en hausse

— 

L'adoption du budget de l'université de Strasbourg fait grincer des dents. La dotation d'Etat de la fac a diminué de 3, 8 millions d'euros par rapport au budget primitif 2014 adopté. Pour surseoir à cette baisse, le conseil d'administration a décidé « de faire des mesures d'économie dès janvier et de ne donner que 80 % des dotations aux composantes de l'université, explique Alain Beretz, président de l'Unistra. Une mesure à titre conservatoire en attendant les réajustements budgétaires. » Ce que n'accepte pas l'intersyndicale de l'université. Prévenue un mois après la décision – ce que conteste Alain Beretz –, elle a reproché la semaine dernière les absences de consultation « des élus et des personnels » et de « débat ». « Cette décision mettra toutes les entités de notre université dans une situation intenable », affirme-t-elle. Le président de l'Unistra répond qu'il a préféré « faire porter les efforts sur le fonctionnement plutôt que de geler les recrutements. » F.H.