Dans les coulisses des Enfoirés

Texte : Alexia Ighirri Photos : Gilles Varela

— 

La troupe des Enfoirés se produit à Strasbourg jusqu'à lundi.
La troupe des Enfoirés se produit à Strasbourg jusqu'à lundi. — G. Varela / 20 Minutes

Apeine avaient-ils posé leurs valises à Strasbourg mardi après-midi que les Enfoirés ont pris la route du Zénith pour les répétitions de leur spectacle « Bon anniversaire les Enfoirés », qu'ils présenteront à sept reprises jusqu'au lundi 20 janvier.

Sous les spots, les enfants de la chorale des écoles et du collège du Kochersberg à Truchtersheim – choisie pour accompagner la quarantaine de stars – faisaient face à Jean-Jacques Goldman à la guitare. Bientôt Shy'm, Bénabar et une partie de la troupe les rejoignent pour la fin du morceau. Les tableaux s'enchaînent. On y voit Patrick Fiori, déguisé en lion, connaître quelques problèmes de micro sur une chanson de Christophe Willem, ou Lorie en infirmière en train de réviser ses paroles, écouteurs dans les oreilles. Le tout sous l'œil de Goldman, chef d'orchestre de la troupe qui tantôt monte sur scène donner des indications à Zaz, tantôt se contente de lever le pouce, signe que tout se déroule au mieux.

Ambiance studieuse


Si les artistes reçoivent leurs textes en amont et les répètent en studio, ils découvrent la scénographie des tableaux une fois arrivés dans la salle. Ils se laissent alors guider par l'équipe de production artistique, avec eux sur scène pour les accompagner. «On est très nombreux donc, pour avancer, on est obligés d'être à l'écoute. Bon, on dit beaucoup de bêtises quand même, mais on ne les entend pas », sourit Michèle Laroque. Ce qui n'empêche pas la comédienne de stresser. « Chaque année, on se dit qu'on ne sera pas prêt pour la première… et chaque année on y arrive ! »

Côté coulisses, Mimie Mathy scrute son téléphone portable, Grégoire et Christophe Maé se baladent, Tal est à la recherche d'un technicien et Michael Jones enfile un surprenant costume. Quelques Enfoirés se retrouvent aussi pour écrire les sketchs qui régaleront le public entre deux tableaux musicaux. « On s'éclate à monter ce spectacle, on passe un super moment avec nos copains artistes, raconte l'ex-enfant de chœur des Choristes Jean-Baptiste Maunier, en habit d'infirmier pour sa prochaine scène. Déjà à Strasbourg lors du premier passage des Enfoirés au Zénith, en 2008, le jeune homme ne cache pas son plaisir de revenir dans la capitale alsacienne :» On le vit davantage comme une tournée, puisqu'on va tous vivre ensemble pendant plusieurs jours. A Paris, à la fin des concerts, chacun rentre chez soi… Là, on va continuer à chanter dans le bus ! «Mais avant, ils vont enchaîner les titres devant les dizaines de milliers de spectateurs du Zénith, dès ce mercredi.

■ Privilégiez les transports en commun

Le temps de sortie du parking du Zénith étant estimé à une heure et demie, il est vivement conseillé de garer sa voiture aux parkings relais Duc d'Alsace ou Rotonde, puis de prendre le tram. Pour rejoindre le Zénith, il faut prendre la ligne A jusqu'à la station Parc des Sports où des navettes bus seront mises en place. Le réseau de bus de nuit sera étendu pour conduire les spectateurs à la sortie du concert. Infos sur www.cts-strasbourg.eu ou 03 88 77 70 70.