De la douceur, pas de record

Gilles Varela

— 

Andreas a pu jouer au foot en tee-shirt, mercredi, place de la République.
Andreas a pu jouer au foot en tee-shirt, mercredi, place de la République. — G. Varela / 20 Minutes

Prendre une pose sandwich sur un banc ou un bain de soleil sur une terrasse au mois de janvier à Strasbourg, c'est possible ! Selon Méteo France, la température maximale relevée mercredi sur la station de référence, située à l'aéroport d'Entzheim, était de 14, 6 °C, soit 10 degrés au-dessus des normales saisonnières.

Au-dessus de la moyenne


« On a une séquence très douce, mais qui n'est pas exceptionnelle. Pas de record pour l'instant. Il faut pour cela remonter au 10 janvier 1991 et ses 17, 5 °C », indique Sophie Roy, ingénieur chez Météo France, à Illkirch. D'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, le 19 janvier 2007, il faisait 16, 7 °C. Il n'empêche, les terrasses et les parcs se remplissent.

Les raisons d'une telle clémence ? « Nous sommes dans un flux de Sud, de l'air chaud qui remonte d'Afrique du Nord. C'est complètement inversé. Habituellement nous avons un flux Nord-Ouest, provenant des îles Britanniques », poursuit Sophie Roy.

Alors, faut-il profiter des soldes et s'équiper de parkas ? Julie, 27 ans et qui lézarde au soleil, explique : « Avec ce beau temps, je vais attendre. Si ça continue, il y aura encore ma taille pour la deuxième démarque. » Pas sûr du tout. Car selon Météo France, les températures devraient chuter en fin de semaine prochaine avec des minimales de 0 °C en plaine.

Des températures basses, mais au-dessus de la moyenne saisonnière tout de même. « Pas d'anomalies, de la stabilité, pas de grosses vagues de froid ou de chaud d'ici début février », confirme Sylvie Roy. Pas de quoi réjouir les stations de ski alentours. Au Champ du Feu la station indique que la pratique de la luge ou du ski de fond n'est pas possible.