Hœnheim n'est plusà côté de la plaque

Floréal Hernandez
— 
L'écoquartier " L'île aux jardins " à Hœnheim comptera une rue Simone-Veil et une allée Dorette-Muller.
L'écoquartier " L'île aux jardins " à Hœnheim comptera une rue Simone-Veil et une allée Dorette-Muller. — G. Varela / 20 Minutes

André Malraux, Albert Schweitzer ou Raymond Poincaré. Où sont les femmes à Hœnheim ? Pas sur les plaques de rue de la ville, a constaté le maire (UMP) Vincent Debes après un recensement effectué par la conseillère municipale Odile Pfeiffer. Pour remédier à cet « oubli» , la ville va doter son écoquartier « L'île aux jardins » d'une rue Simone-Veil et d'une allée Dorette-Muller. Deux noms validés récemment lors du dernier conseil municipal.

« Simone Veil a été la première femme présidente du Parlement européen et elle fait figure d'exemplarité », détaille Vincent Debes. Le choix de Dorette Muller, illustratrice strasbourgeoise, pour l'allée qui traverse « L'île aux jardins » « correspond à l'image de l'écoquartier où l'on pourra flâner, prendre le temps », poursuit l'édile.

Hélène Kuntzmann, de l'antenne bas-rhinoise d'Osez le féminisme, est « agréablement surprise » par cette initiative. « ça permet de sortir les femmes de l'invisibilisation. ça les remet à leur juste place. » La ville d'Hœnheim l'assure : « Si on doit choisir d'autres noms de personnes, ce sera des noms de femmes », lance la première adjointe Martine Florent. L'inauguration des deux plaques devrait intervenir en avril ou en mai. La présence de Simone Veil, un temps espérée, est compromise « à cause de son état de santé », déplore Vincent Debes.

A Strasbourg, les femmes ont réussi à s'accrocher à quelques – très rares –plaques de rue. Le conseil municipal du 29 avril 2013 a décidé d'augmenter leur quota de cinq nouveaux noms en dénommant quatre rues et en renommant une place.