Le nouvel écrin des Haras

Alexia Ighirri

— 

G. Varela / 20 Minutes

Cuisine ouverte, bar lounge, immense escalier en bois et en verre, yourte en cuir à l'étage… Après deux ans de travaux, les anciennes écuries royales des Haras nationaux de Strabourg sont métamorphosées. Elles ont laissé place à une brasserie de 160 couverts sur deux étages, dans le cadre du projet de rénovation global par l'Ircad* de ce site, construit au milieu du XVIIIe siècle le long des remparts médiévaux de la ville, classé monument historique depuis 1922. Coût total de la rénovation : environ 25 millions d'euros.

Bientôt un hôtel 4 étoiles


A côté du restaurant, une pépinière d'entreprises consacrée à l'innovation médico-chirurgicale s'implantera dans l'ancien manège. Un hôtel 4 étoiles contemporain, façonné par le duo d'architectes Jouin-Manku, ouvrira aussi ses portes. Le corps de ferme accueillera, lui, une terrasse de 120 places dès le printemps prochain.

Et qui dit cadre exceptionnel, dit grand chef : Marc Haeberlin, chef tri-étoilé de l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, aura une trentaine de personnes sous ses ordres à la brasserie : « Il y aura très peu de plats alsaciens pour ne pas faire de concurrence aux Winstub. Et une partie thé-café ouverte l'après-midi », précise Marc Haeberlin, qui espére que le restaurant et l'hôtel permettront d'améliorer l'attractivité de l'institut strasbourgeois. La brasserie est actuellement en plein rodage, en attendant l'ouverture au public le 18 octobre. Les « cobayes » : les stagiaires de l'Ircad. « Ils n'ont qu'une demi-heure pour manger, donc il faut que ça aille vite », sourit le chef étoilé. A.I.