Le personnel veut d'autres analyses à Stocamine

©2006 20 minutes

— 

Le personnel du site de stockage souterrain de déchets ultimes Stocamine à Wittelsheim (Haut-Rhin), a indiqué mercredi soir qu'il avait usé de son droit de retrait pour ne pas transporter des sacs contenant des cendres d'incinérateurs. Salvatore Di Rosa, secrétaire général de la CFDT pour les mines de potasse d'Alsace, dont l'un des anciens puits abrite Stocamine, a précisé que le Comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail avait été saisi. Ce dernier a décidé de demander à la Direction régionale industrie recherche et environnement que les sacs de déchets fassent l'objet de nouvelles analyses. Les syndicats jugent les précédentes suffisamment fiables.

L. M.

Le contenu des sacs de déchets, d'une capacité d'un mètre cube environ et pesant quelque centaines de kilos chacun, avait fait l'objet d'analyses en 2002. Peu après, en septembre, un incendie s'était déclaré chez Stocamine.