L'ouverture dominicale au tribunal

— 

Un nouvel épisode s'ouvre dans l'histoire de l'ouverture dominicale des commerces d'alimentation strasbourgeois. Ce mercredi, l'affaire sera à nouveau examinée par la cour d'appel de Colmar, après un premier verdict du tribunal de Strasbourg, ordonnant aux sept commerces alimentaires concernés de fermer le dimanche. Ces derniers avaient donc fait appel de la décision. Entre-temps, la ville de Strasbourg a pris un arrêté permettant aux commerces alimentaires d'ouvrir trois heures le matin. « On leur a laissé le temps de s'adapter. Et on a refait des contrôles ce dimanche…, raconte François Stehly, inspecteur du travail. Un commerce sur deux, sur une vingtaine de contrôles effectués ce jour, était en infraction, parce qu'encore ouvert l'après-midi. » Alexia Ighirri