Premiers pas en classe bilingue

Alexia Ighirri

— 

Dans les classes bilingues, on ne parle qu'allemand à la rentrée.
Dans les classes bilingues, on ne parle qu'allemand à la rentrée. — G. Varela/20 Minutes

Safwa, Romain et Mattéo se rendaient pour la première fois à l'école mardi. Petite particularité pour ces élèves de l'école maternelle Saint-Jean à Strasbourg : la rentrée se fait… en allemand. « Ich heiße Carole, se présente leur maîtresse. Wie geht es dir ? Isaac, du bist traurig ?* » Conversations, leçons et chansons… Dans cette classe, tout se fait dans la langue de Goethe.

Deux jours par semaine


Même si Alvin assure qu'il « comprend tout », lui et la trentaine d'élèves de cette classe bilingue ne répondent pour le moment qu'en français. « Les premiers mois, il n'y a que moi qui parle en allemand, je chante toute seule, sourit Carole George. Les enfants écoutent beaucoup et si je module l'intonation, ça les aide à comprendre. » Les mardis et vendredis, toute la journée, les écoliers auront cours en allemand. Les deux autres jours, ils seront avec une autre institutrice pour le reste du programme en français. Cinq classes sur les neuf que compte l'école Saint-Jean sont bilingues. Soit 150 enfants – tous niveaux confondus – qui suivront l'enseignement de l'allemand. Au total à Strasbourg, quatorze écoles maternelles et autant d'écoles élémentaires dispensent l'enseignement bilingue français-allemand. « Il y en a de plus en plus », note Yannick Muller, directeur de l'école maternelle Saint-Jean, selon qui l'intérêt grandissant pour cette section s'explique par l'attrait de la langue étrangère : « Ailleurs, c'est la langue régionale qui est enseignée en bilingue. Or l'alsacien n'est qu'une branche de l'allemand, c'est pour ça que c'est elle qu'on apprend. D'où l'attrait des classes bilingues même pour les non-dialectophones. »

■ Trois raisons d'apprendre l'allemand

Sur son site Internet, l'académie de Strasbourg liste quelques raisons d'apprendre l'allemand dès le plus jeune âge. On apprend que c'est la langue la plus parlée dans l'Union européenne, mais aussi la deuxième la plus utilisée dans le monde scientifique. Autre raison : l'allemand peut s'avérer être un atout précieux dans la recherche d'un emploi surtout au regard de la proximité de Strasbourg avec les régions germanophones.