La Foire européenneen quête de modernité

Alexia Ighirri

— 

La foire a lieu au Wacken (archives).
La foire a lieu au Wacken (archives). — G. Varela / 20 Minutes

Changer de pays invité d'honneur chaque année pour faire découvrir une nouvelle culture, c'est très bien… Mais peut-être que cela ne suffit plus à apporter un vent de fraîcheur sur la Foire européenne. Pour son édition 2013, du 6 au 16 septembre au Parc expo de Strasbourg, celle-ci a délibérément pris un virage 2.0. « Même si c'est une dame de 81 ans, la Foire européenne se veut moderne », souligne Claude Feurer, directeur général de Strasbourg événements.

Attirer les jeunes


Pour apporter une dimension digitale à l'événement, trois blogueurs de la région (@wafasblog, @foodforlove et @jacktyphus) vont « tweeter » et « instagramer » leur coup de cœur, chacun dans un domaine précis, à savoir le lifestyle, la gastronomie et l'innovation. Intéressé par ce que le pays invité d'honneur pourra proposer, Jack Typhus n'a pas prévu de programme à l'avance : « Je ne vais pas regarder le planning, j'ai envie d'être surpris. » Les visiteurs pourront en faire de même en utilisant le hashtag #mafoireurop. « Il faut que la Foire soit dynamique », confie la blogueuse Wafa, pour qui l'intégration des réseaux sociaux permettra d'attirer plus de jeunes. Autre nouveauté pouvant potentiellement attirer un nouveau public : un afterwork sera proposé le 12 septembre. A cette occasion, la Foire sera ouverte jusqu'à 20 h, les entrées gratuites dès 18 h et l'ambiance assurée par trois DJs alsaciens.

■ Honneur au Vietnam

Cette année, le Vietnam est à l'honneur. Au programme : artisanat ancestral, exposition d'objets d'arts, dégustation de plats typiques, animations par la Troupe nationale du Vietnam ou bien promenade en cyclo-pousse.