Intégration ordonnée

©2006 20 minutes

— 

Le tribunal administratif de Strasbourg a enjoint au ministère de la Défense d'intégrer Salomé Touati, a indiqué hier son avocate, Me Christine Mengus. Sa cliente, une assistante sociale détachée auprès du ministère de la Défense, s'était vue refuser par ce dernier sa demande d'intégration, alors qu'elle avait déposé une plainte en janvier 2006 pour « harcèlement moral et propos xénophobes ». Selon Me Mengus, Salomé Touati a subi durant plusieurs mois des railleries racistes de la part de sa hiérarchie, après avoir accompagné une soldate en garnison à Strasbourg à la gendarmerie pour y dénoncer un viol. Le ministère de la Défense n'a pas fait de commentaires, l'affaire étant à l'instruction.

L. M.