La CGT veut mobiliser face à la crise dans la métallurgie

©2006 20 minutes

— 

Quatre-vingt douze responsables syndicaux de la CGT se sont réunis, hier, à l'auberge de jeunesse René-Cassin. A l'ordre du jour, la situation de la métallurgie en Alsace. Le syndicat l'estime préoccupante, rappelant que le secteur a perdu dans la région plus de 5 000 emplois en cinq ans. « L'arrêt de la production chez Steelcase Strasbourg a entraîné la perte de 850 emplois l'été dernier, a rappelé Amar Ladraa, secrétaire général de l'Union syndicale des travailleurs de la métallurgie CGT du Bas-Rhin. A présent, nous sommes préoccupés, entre autres, par l'avenir d'Alstom Reichshoffen. » Une inquiétude syndicale d'autant plus vive que Bombardier vient d'être préféré à Alstom pour le renouvellement du matériel roulant en Ile-de-France. La CGT a donc plus que jamais mobilisé hier ses représentants syndicaux, le but étant de faire progresser le nombre de ses adhérents dans la métallurgie régionale.

L. M.