Strasbourg

Une motion pour préserver l'alsacien

Le groupe des Indépendants, siégeant au conseil général, est résolu à défendre la langue alsacienne. Lundi prochain, il soumettra aux élus de l'Assemblée plénière une motion réclamant la ratification par la France de la charte européenne des langues ...

Le groupe des Indépendants, siégeant au conseil général, est résolu à défendre la langue alsacienne. Lundi prochain, il soumettra aux élus de l'Assemblée plénière une motion réclamant la ratification par la France de la charte européenne des langues minoritaires et régionales. Signé en 1992 par les pays adhérant au Conseil de l'Europe, le texte prévoit plusieurs mesures à mettre en oeuvre pour protéger les langues dites « historiques » d'Europe. « Mais la France est le seul membre, avec la Turquie, à ne pas avoir ratifié cette charte », déplore la conseillère Andrée Munchenbach. La motion ne se contente pas de placer l'Etat devant ses responsabilités. « Elle invite aussi le conseil général à appliquer les principes édictés par la charte, pour montrer l'exemple », explique Denis Lieb, autre élu à l'origine de la motion. Les Indépendants demandent notamment au conseil général d'éditer certaines de ses publications en français et en allemand, « langue de référence, à l'écrit pour l'alsacien, qui est essentiellement oral », explique Denis Lieb.

J.B.