Des os dans les fouilles

Floréal Hernandez
— 
Deux squelettes ont été mis au jour lors de fouilles à Furdenheim.
Deux squelettes ont été mis au jour lors de fouilles à Furdenheim. — G. Varela / 20 Minutes

Le futur complexe dédié au judo et au basket de Furdenheim sera bâti sur deux sépultures humaines. Le Pôle d'archéologie interdépartemental rhénan, qui mène les fouilles préalables à la construction, ne s'attendait pas à trouver les squelettes d'une femme et d'un enfant. « Ce n'était pas prévu, admet Gilles Pierrevelcin, le responsable des fouilles. D'autant que leur position – jambes fléchies sur le côté droit et les corps orientés sud-ouest – est caractéristique du néolithique ou du bronze ancien [entre 5300 et 1 600 avant J.C.]. Ce sont les plus anciens habitants de Furdenheim. »

Fossés, silos et céramiques


Les autres vestiges trouvés – fossés, silos, céramiques – sont « rudimentaires, moins frappants visuellement » pour les non-initiés, reconnaît l'archéologue, « mais ils restituent l'histoire du site », qui rassemblait des fermes isolées ou un petit hameau datant de la protohistoire, deux millénaires avant Jésus-Christ. « Ce sont des indices supplémentaires sur la période. Une période qui n'était pas connue à Furdenheim », indique Gilles Pierrevelcin.

La construction du complexe sportif doit débuter fin septembre. Les squelettes, eux, seront enlevés du site et confiés à un centre de conservation.

■ Fin du chantier ■ Les fouilles débutées le 8 juin sur le site Gruen de Furdenheim se terminent le 8 juillet. « Il ne devrait pas y avoir de nouvelles découvertes d'ici là », avance l'archéologue Gilles Pierrevelcin.