La LIO, un trait d'union au sud

Thomas Calinon

— 

La LIO utilisera la bretelle de raccordement entre le Baggersee et l'A35.
La LIO utilisera la bretelle de raccordement entre le Baggersee et l'A35. — shiftA/Egis France

Quatre minutes de trajet, contre « au moins une vingtaine aujourd'hui ». Selon Jean-Marie Beutel (PS), maire d'Ostwald, voilà le gain de temps pour les usagers des transports en commun lors de la mise en service de la Liaison intercommunale ouest (LIO). A l'horizon 2016, si tout se passe bien, et moyennant un investissement de l'ordre de 7 millions d'euros, elle permettra d'assurer la continuité routière est-ouest entre le carrefour du Baggersee, à Illkirch-Graffenstaden, et le centre d'Ostwald.

Cette liaison ne sera pas ouverte aux voitures


Bien que proches géographiquement, ces communes sont pour l'heure séparées par l'autoroute A35 et le canal du Rhône-au-Rhin. Pour les relier, deux nouvelles voies seront tracées. « L'idée, résume Jacques Bigot (PS), président de la communauté urbaine, c'est de faire d'une part une liaison réservée aux modes actifs, essentiellement une liaison cyclable en l'occurrence puisqu'il y a 3 km de distance, et d'autre part une liaison en transports en commun, qui pourraît être une liaison par bus express. » C'est ce scénario qui sera proposé aux élus du conseil de communauté, vendredi. L'hypothèse d'une liaison ouverte aux automobiles a été écartée. « Nous prenons l'option de ne pas couper la ville avec des nuisances importantes », justifie Jean-Marie Beutel.

La piste cyclable sera aménagée à la place d'un chemin existant le long de l'Ill. La voie pour les transports en commun empruntera la bretelle de raccordement entre le Baggersee et l'A35, qui sera prolongée par un tronçon supplémentaire vers Ostwald. Les deux itinéraires se rejoindront pour franchir l'Ill sur un pont unique. Cette LIO sera l'un des maillons d'une future rocade sud allant du Neuhof jusqu'à la gare de Lingolsheim. « Les obstacles bloquants sont en train de sauter », commente Bruno Jansem, directeur de la mobilité et des transports à la CUS. Selon les prévisions actuelles, cette ligne de bus express pourrait attirer 16 000 voyageurs par jour aux alentours de 2025.

■ Un pôle multimodal

Le conseil de CUS examinera aussi le projet d'aménagement d'un pôle d'échange multimodal à la gare de Lipsheim-Fegersheim. Au sud d'Illkirch, elle est desservie par 50 trains quotidiens.