Une étape à passer sans fausse note

Alexia Ighirri

— 

Clara et Christopher ont été évalués par le producteur et la prof de chant.
Clara et Christopher ont été évalués par le producteur et la prof de chant. — G. Varela / 20 Minutes

Dans les couloirs du Grand Hôtel à Strasbourg, l'ambiance est calme. Des jeunes accordent leurs guitares et attendent de passer leurs auditions pour le télécrochet Nouvelle Star, qui se poursuivent ce mardi. Plus de 200 candidats sont attendus chaque jour. Le célèbre jury n'est pas de la partie, puisqu'il s'agit là des pré-castings : une dizaine de personnes dont Laurent Marchi, producteur de l'émission du groupe Fremantle, et Hélène Bohy, professeur de chant, sont là pour sélectionner ceux qui participeront en septembre aux auditions, diffusées ensuite sur D8.

Choix de la chanson


« Mais sans savoir quel sera leur parcours, prévient le producteur. Quelqu'un de fragile chez nous mais pour lequel on se dit»Pourquoi pas ?«peut s'écrouler devant les jurés ».

Clara, 17 ans, et Christopher, 24 ans, s'y frotteront. Les deux Strasbourgeois, venus lundi pour « avoir les avis des professionnels », ont finalement réussi à séduire. La jeune fille s'est essayée sur du Olivia Ruiz, du Zaz, du King Charles et du Michael Jackson. « Attention à ne pas te fabriquer une voix, met en garde Hélène Bohy. Tu chantes comme tu as l'impression qu'il faudrait chanter. » Christopher, lui, a assuré en reprenant Blackstreet, Cookie Dingler et Danakil. Les professionnels prennent le temps de les conseiller et discutent ensemble du choix des chansons à présenter devant le jury… mais sans rien imposer. « Spontanément, tu as envie de chanter quoi ? », leur lance Laurent Machi, à la recherche de talents frais, authentiques. « Il faut arriver en ayant fait un choix. Avec le risque qu'il plaise ou non, mais c'est son choix. C'est ça un artiste. Et il ne faut pas trop se poser de questions », conseille-t-il.