Métallos CGT mobilisés sur les salaires

— 

 Métallos en colère. A l’occasion d’une journée d’action nationale de la CGT métallurgie, de nombreuses entreprises du département ont tourné au ralenti hier. Le syndicat réclamait l’ouverture immédiate de négociations salariales. « Mais, audelà des négociations, qui sont annuellement obligatoires, il faut des revalorisations. Le problème, c’est que les entreprises ont tendance à augmenter les salaires “à la tête des clients”, et non pas de manière générale », souligne Michel Gatulli, secrétaire départemental
de la CGT. Plusieurs débrayages ont eu lieu. Notamment chez Alcan, à Sélestat, où le syndicat, rejoint par la CFDT, la CFTC et FO, estime que 70 % du personnel a stoppé le travail durant environ deux heures. Autre exemple : 400 salariés de l’usine Clestra de Strasbourg ont signé une pétition pour réclamer une hausse de leurs salaires. L’appel à la
mobilisation a aussi été bien suivi dans le Haut-Rhin, où une manifestation était organisée à Mulhouse, en fin d’après-midi.

J. B.