Manifestation contre la venue du Vlaams Belang

©2006 20 minutes

— 

A l'appel du collectif Justice et Liberté, une quarantaine de personnes, essentiellement membres de la LCR, se sont rassemblées hier en début d'après-midi devant le restaurant A l'Ancienne Douane. A l'intérieur, Robert Spieler, ancien président du parti régionaliste Alsace d'abord, rencontrait Hilde de Lobel, députée néerlandaise du Vlaams Belang, parti d'extrême droite.

« On est pour une Europe sociale, eux prônent l'exclusion et le fascisme, alors forcément, on s'oppose », lâche un participant. Le ton est monté quand les forces de l'ordre ont demandé aux manifestants de s'éloigner de l'entrée du restaurant pour rejoindre le trottoir d'en face. Une poignée de militants, qui refusait de bouger, s'est faite déloger manu militari par les policiers. Cris, bousculades, empoignades : pas de coups portés, mais de quoi agacer les manifestants. « La police nous charge et préfère protéger l'extrême droite », analyse Antonio Gomez, porte-parole de la LCR 67.

J. B.