Volvo en correctionnelle

©2006 20 minutes

— 

Volvo sera traduit en justice pour un accident mortel survenu à Wasselonne en 1999. Après sept ans d'instruction, le constructeur automobile suédois et sa filiale française seront renvoyés en correctionnelle pour « homicides et blessures involontaires », a indiqué hier le procureur de la République de Saverne. A l'époque, Catherine Kohtz avait perdu le contrôle de sa Volvo 850 TDI avant d'écraser trois enfants de 9 et 10 ans. Deux d'entre eux ont péri. La conductrice, qui évoquait un problème de freins, avait dans un premier temps été mise en cause pour vitesse excessive. Mais une autre expertise a démontré depuis une défaillance du système d'assistance au freinage, qui engage la responsabilité du constructeur.

J. B.