« Gagner est une surprise »

Propos recueillis par Floréal Hernandez

— 

Emilie Tissot n'a pas dérogé à son planning d'entraînement après son titre de championne de France du 20 km marche dimanche en Bretagne. Lundi, la licenciée de l'Alsace Nord Athlétisme a fait une sortie légère, comme à son habitude. En pleine pause abdos, la Wantzenauvienne (20 ans) est revenue sur sa progression record.

Vous avez gagné toutes vos courses en France en 2013 et remporté les titres sur 3 000 m marche en salle et 20 km marche. Est-ce grisant ?

Non, c'est bien (

sourire

). Je suis contente. Sur 3 000 m, je savais que j'étais assez rapide, que j'avais une bonne base de vitesse. Sur 20 km, c'est une surprise. J'avais pour objectif de faire moins d'1 h 40. Mais je ne pensais pas battre le record de France Espoirs [1 h 37'23] ni Ines [Pastorino, 2

e

], ni Emilie [Menuet, 3

e

] qui ont plus d'expérience que moi.

Comment avez-vous géré votre 20 km, le premier que vous terminez, le deuxième auquel vous participiez ?

J'étais assez stressée. Je ne savais pas trop dans quoi je me lançais. Je craignais le coup dur du 15

e

km, dont on me parlait. Je suis partie en tête avec Inès, on a fait la course à deux. J'étais à l'aise à cette allure. J'aurai pu aller plus vite, mais je ne savais pas comment gérer les derniers kilomètres. Comme je me sentais fraîche, j'ai accéléré pour creuser l'écart.

A chaque sortie, vous améliorez votre meilleure performance. Le record de France senior, 1 h 31'15'', est-il dans vos cordes ?

Non, six minutes, c'est un trop gros pallier à franchir. En marche, on améliore son temps progressivement, on s'entraîne sur plusieurs années. Je ne pense pas au record de France. Je ne pense non plus pouvoir améliorer mon record d'une minute, voire plus, avant la fin d'année ou la saison prochaine. 1 h 31 m'est pour l'instant impossible, c'est une place de finaliste aux JO.

■ Première sélection

Son titre et son record de France devraient permettre à Emilie Tissot de connaître sa première sélection en équipe de France senior, le 19 mai, à la Coupe du monde de marche en Slovaquie.