Le derby bas-rhinois ne fait pas le plein à la Meinau

— 

Julien Perrin et le Racing vont évoluer devant des tribunes relativement vides, comme contre Nancy 2. (Archives)
Julien Perrin et le Racing vont évoluer devant des tribunes relativement vides, comme contre Nancy 2. (Archives) — G. Varela/20 Minutes

« Trois bus et des voitures individuelles », annonce Laurent Weinstein, le président de Sarre-Union quand on lui demande combien de ses supporters vont venir à la Meinau, samedi. Au Racing, Romain Giraud se risque à les chiffrer à « 300 ». Le secrétaire général du club strasbourgeois note « un peu plus d'activité que d'habitude » pour la billetterie en ligne avant cette rencontre, mais précise : « Pas dans les proportions exceptionnelles de Mulhouse. C'est un derby avec moins d'histoire, par conséquent avec moins de passion. » Et moins de monde. Le stade de la Meinau ne comptera pas 20 044 spectateurs comme face au FCM. Mais ce derby bas-rhinois aura autant d'enjeu sportif que le derby alsacien (0-0) du 6 avril. « Sarre-Union joue le maintien, le Racing lutte pour montée », détaille Giraud. Bref, comme à l'aller, où c'était l'USSU qui s'était imposé (1-0). F. H.