Un musée d'art vaudou ouvrira à Strasbourg

Alexia ighirri

— 

Voilà un musée peu commun, qui viendra s'ajouter à la liste des établissements culturels strasbourgeois. L'ancien président de la brasserie Fischer-Adelshoffen, Marc Arbogast, va en effet ouvrir à l'automne un musée dédié à l'art vaudou dans l'ancien château d'eau du quartier de la gare, classé « Monument historique » et actuellement en rénovation. Une initiative inédite, puisqu'il « n'existe, nulle part ailleurs, un autre musée de vaudou africain », dixit Marc Arbogast. Il devrait obtenir le soutien de la municipalité pour ouvrir son établissement entre le 15 octobre et le 8 novembre : « Pour un musée public, il faut assurer une mise aux normes en matière de sécurité ou d'accessibilité aux personnes handicapées. J'ai donc demandé un tiers des investissements à la ville », explique l'instigateur du projet, qui attend une réponse prochainement. « Je pensais que la ville allait se désintéresser du projet, surtout en temps de crise, mais finalement les choses bougent. Ça permettra de construire une tour annexe à l'arrière du bâtiment pour le public et les escaliers de secours. »

Chasseur passionné par l'Afrique, où il se rend chaque année depuis ses 21 ans, Marc Arbogast possède désormais «  la plus importante collection au monde, avec plus de 1 000 pièces. A l'époque, je ramassais ces objets de culte sur des tas d'ordures dans les villages puisqu'à ce moment-là, les gens les jetaient. ». L'Alsacien s'est ainsi spécialisé dans l'art vaudou africain. Un quart de sa collection personnelle sera exposé en permanence, l'autre partie sera éphémère. Le collectionnaur prévoit aussi des expositions temporaires d'art premier ou d'art contemporain africain.