Marion Bartoli revient à Strasbourg

— 

Marion Bartoli. (Archives)
Marion Bartoli. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

En 2011, Marion Bartoli a quitté les Internationaux de Strasbourg accompagné par des sifflets. Blessée, la n°1 française, actuelle 14e mondiale, avait abandonné en finale. Elle revient cette année sur les courts du TCS, du 19 au 25 mai, précédée par le sourire de Denis Naegelen. « Je suis très heureux de la revoir, annonce le directeur du tournoi qui n'avait pas caché son irritation lorsqu'elle a préféré Bruxelles aux IS en 2012. Nos différends ont été aplanis. Jouer le deuxième tournoi féminin de France n'est pas une obligation mais ça constitue un passage pour sa carrière. Et elle reste sur un échec à Strasbourg, je suis sûr qu'elle voudra l'emporter. »

Sept Top 50 dont deux Top 15


Bartoli est la tête d'affiche des IS et la chef de fil des Françaises où l'on retrouve Alizé Cornet, 33e et finaliste en 2012, ou Pauline Parmentier, 80e et demi-finaliste 2012. Le tournoi met aussi en avant la venue de l'Allemande Andrea Petkovic, lauréate en 2011, et qui sort d'une année de blessures. « C'est une joueuse qui a marqué le public », estime Naegelen. Anabel Medina-Garrigues, triple vainqueur des IS, est encore fidèle aux IS. Pour le glamour, le directeur du tournoi se tourne vers la Russe Kirlenko (15e) et la Slovaque Hantuchova (75e). La nouvelle vague est représentée par la Britannique Robson, 19 ans, et l'Américaine McHale, 20 ans. « Nous avons actuellement sept joueuses du Top 50 annoncées dont deux Top 15. C'est une bonne nouvelle. Pour un tournoi de notre catégorie, en moyenne, il y a 5, 2 Top 50 présentes », conclut Naegelen. F. H.