Gare aux slogans anti-Chirac

©2006 20 minutes

— 

« Chirac au zoo, libérez les animaux. » C'est avec cette banderole que deux jeunes Belfortains voulaient accueillir le Président de la République, de passage à Mulhouse le 20 mai dernier, en pleine révolte anti-CPE.

Ils comparaissent ce matin devant le tribunal correctionnel de la ville pour « atteinte au respect dû à la justice », ainsi que pour propos outrageants envers le chef de l'Etat dans l'exercice de ses fonctions. « Le ministre de l'Intérieur considère que les magistrats n'en font pas assez, il a du culot ! », ironise leur avocat Me Alain Dreyfus-Schmidt, pour qui ces poursuites engagées par le Parquet menacent la liberté d'expression. En cas de condamnation, il pourrait demander... une grâce présidentielle.

J. M.