Les internautes ont financé l'album de Natacha Andréani

Alexia Ighirri

— 

Natacha Andréani, 18 ans.
Natacha Andréani, 18 ans. — Emilie Andréani

Comme le chanteur Grégoire, Natacha Andréani, 18 ans, auteure, compositrice et interprète autodidacte de Molsheim, a réussi à financer son premier album grâce à My Major Company. Elle a collecté 10 205 € auprès aux internautes du site de financement participatif.

De gros donateurs

Suite à son échec à « The Voice » (lire encadré), elle compose son titre « Fight ». D'autres suivront. Tous – en anglais – ont ensuite été proposés aux internautes. « J'avais besoin de sous pour finir l'album, et puis ça avait marché pour d'autres, alors je me suis lancée. J'avais besoin de 5 000 € pour enregistrer mes morceaux avec des instrumentistes et travailler dans un vrai studio de mixage », raconte celle qui a fait « un malaise quand la somme a été atteinte ». Au final, et en moins de deux mois, Natacha a récolté le double d'euros espérés grâce à de gros donateurs, parfois d'Angleterre ou du Maroc. « Une personne qui a misé 100 € peut me demander une reprise d'une chanson sur Internet : quelqu'un en a profité pour changer les paroles et faire sa demande en mariage », sourit la jeune chanteuse. Ses influences ? Les années 1970 et 1980 et des grands noms : Freddy Mercury ou Janis Joplin. Et si elle se dit « née à la mauvaise époque », Natacha n'est pas pour autant déconnectée de la sienne et apprécie Muse et One Republic. Son album va lui prendre forme ces prochains mois et l'Alsacienne a déjà des pistes auprès de producteurs.

■ Pas de « The Voice »

Natacha s'est présentée au télé-crochet de TF1 avec son copain, Pierre G., qualifié, lui, pour les primes. « Je n'ai pas été retenue. On m'a dit que j'avais du style mais que je ne correspondais pas à l'émission... On est jeune et pas préparé : ça a été la plus grande claque de ma vie », confie-t-elle.