Une solidarité aménagée

— 

 Une journée de solidarité, d’accord, mais pas le vendredi saint ni le lendemain de Noël. C’est la principale disposition de la proposition de loi déposée hier par les sept sénateurs UMP d’Alsace et de Moselle. Leur texte prévoit un régime spécifique en Alsace pour la fixation de la date de la journée de solidarité. Les sénateurs entendent préserver la réglementation particulière du travail en Alsace-Moselle, qui rend ces deux dates chômées.